LE FORUM VA SUBIR DE GRANDES MODIFICATIONS DANS LES TEMPS A VENIR ! <3
Allez vite vous recenser dans le panneau d'affichage !
Attention, le forum va changer de peau Smile

Partagez | 
 

 Alexander Myran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Alexander Myran   Jeu 12 Juil - 21:13


Alexander Myran

NOM(S):PRÉNOM(S):
SURNOM:AGE:
NATIONALITÉ:MÉTIER:
POUVOIR(S):PUISSANCE:

your personality
Alexander Myran est une personne au caractère indépendant, sa liberté d’action est essentielle et très importante à ses yeux ; on le targue parfois d’anticonformiste. En effet, le romain est plutôt du genre à faire ce qu’il souhaite quand il le souhaite, et comme il le souhaite. Après tout, lorsqu’on possède certaines capacités et l’éternité, il serait fort dommage de ne pas en profiter et de vivre une vie régie par des règles à échelle humaine. Dans cette optique, sa position de shérif de Louisiane lui convient parfaitement ; ce pouvoir lui permet d’être libre dans ses décisions et sa manière de vivre. D’autant plus que son roi semble lui faire confiance à présent. Impulsif et légèrement immature, personne ne peut prédire ses actions ou ses réactions ; ces dernières peuvent d’ailleurs différer d’un jour à l’autre, voir même d’une minute à l’autre. De ce fait, on le craint autant qu’on le respecte dans son zone ; d’ailleurs, les vampires de sa zone se tiennent à carreau par peur de ses jugements parfois surprenants. Son âge, son courage et son instinct des batailles font du vampire un guerrier reconnu pour ses capacités de combat. Cependant, on ne peut pas dire qu’il soit très enclin à la violence. Bien que d’apparence débonnaire, Alex est une personne extrêmement intelligente qu’il vaut mieux ne pas provoquer. Dans ce cas de figure, il révèle une nature impitoyable et une cruauté bien ciblée. Son sens du devoir et de la justice est bien présent mais extrêmement subjectif, et soumis à sa propre échelle de valeur. De cette manière, il suit le chemin qu’il s’est tracé ne faisant que ce qu’il pense nécessaire.

Derrière cette image de puissant vampire intraitable, qui n’est pas complètement fausse, Alexander a retrouvé une profonde générosité à l’égard de tous les êtres vivants, traitant avec le même respect toute forme de vie. D’ailleurs, c’est une personne curieuse et sans gêne. Il aime se mêler des affaires des autres, et apporter son aide et ses conseils que l’intéressé le souhaite ou non. A l’inverse de nombreux vampires, le romain n’est pas une personne renfermée et trop sérieuse. On le connait surtout pour sa nature joviale, presque trop humaine. Son humour et sa taquinerie sont légendaires, mais aussi peu appréciés par certaines personnes. Le vampire profite pleinement de la vie et de ses plaisirs, il use et abuse de ses pouvoirs comme de son charme naturel pour séduire des femmes. Cependant, cela fait de très nombreuses années qu’il n’a plus tué d’humains juste pour se nourrir. Sur ce point, le romain est déterminé à ne plus sombrer dans la barbarie gratuite. C’est une véritable tête de mule concernant ses principes. D’ailleurs lorsque son intérêt est éveillé, le shérif de la zone 3 se montre obstiné et il est très dur de l’éloigner ou de le détourner de son objectif. Au-delà de son profond désir d’indépendance, le vampire fait preuve d’une extrême loyauté, et il attend le même dévouement de ceux à qui il accorde sa confiance. Jamais il ne trahira un ami, et jamais il ne pardonnera d’avoir été trahi. Malgré des années de barbaries, à présent, il n’attaque plus que pour se défendre ou protéger une personne qui lui est chère ou son Etat ; dans ce genre de situation, il est impitoyable et dangereux. Evidemment, de temps à autre, son désir de vengeance est bien trop fort pour y résister mais il agit dans l’ombre… Après tout, il a un rang à tenir à présent. En clair, Alexander n’est pas une personne à provoquer à la légère. En plus de la force naturelle liée à sa nature, le jeune homme est rompu à plusieurs techniques de combat apprises au cours de ses voyages. Ceci n’est qu’une ébauche, et nous avons à peine effleuré la surface du jeune homme ; il faudrait des années, et beaucoup de qualificatifs pour décrire toute la complexité du caractère du vampire. La personne la plus importante à ses yeux est Elena, son infant ; il serait prêt à tous les sacrifices pour elle.


other stuffs
ϟ Alexander s’intéresse beaucoup à toutes les nouvelles technologies, et toutes les nouvelles découvertes. Il est avide de connaissance et de savoir. C’est un expert en informatique. Il est devenu adepte de la télévision, et peut parfois sécher le travail pour regarder une série ou un reportage. Les humains l’amusent beaucoup. Ils détestent qu’on le force à faire quelque chose, il aime être convaincu et non contraint. Les hypocrites ne trouvent aucune compassion auprès de lui, et chaque mensonge se paye au prix fort. Son plus grand plaisir est de s’incruster dans les territoires voisins et venir discuter avec ses homologues, ou tout simplement des vampires de sa zone et des autres zones.
ϟ La peur n’est pas un mot qu’il connait. Seule la sécurité d’Elena est importante à ses yeux. Ses seules manies sont peut-être ses expressions trop humaines au goût de certains, et son attitude totalement imprévisible.
ϟ Ces projets sont inconnus de tous, et surtout d’Elena. Il n’agit jamais sans raison, et beaucoup se demande ce qu’un vampire comme lui vient faire en Louisiane en tant que shérif.

about you
PSEUDO: Domino
PRÉNOM: N/A
ÂGE: 29 ans
DÉCRIS-TOI EN QUELQUES LIGNES: Hum… j’adore True Blood, avec une préférence pour les livres. Je regarde beaucoup de série, des mangas. Je joue aux jeux vidéo aussi, en ligne et sur console. J’ai une petite fille de 10 mois.
COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM? Par un sujet sur PRD. J’ai hésité pendant plusieurs jours avant de m’inscrire.
UN DERNIER MOT? Euh rien à dire.
AVATAR: Channing Tatum







your story
Alexander Myran. Ce nom est familier pour certains vampires. En effet, il s’agit du shérif de la zone 3 de Louisiane, basé à Monroe. Il fut nommé par l’Autorité après la mort de son prédécesseur lors de l’incident des sorcières ; cela fait maintenant plus près de 30 ans qu’il occupe ce poste avec zèle et efficacité.

L’immortel ne fut pas toujours connu sous ce nom. Il est né il y a 2006 ans, en l’an 32 après JC, au sein de l’Empire romain dans la belle ville de Rome ; à cette époque, elle constituait l’une des plus grandes villes mondiales, et le centre de tous les échanges et décisions. Nous vous éviterons les cours d’histoire, pour nous concentrer sur l’histoire de notre vampire. A cette époque, Alexander était connu sous une autre identité : Aulus Petillius. Sa famille était riche, et faisait partie de la haute société de l’époque. Son père était officier de la XIIIème légion, et était reconnu comme un combattant compétent et aguerri. L’enfance d’Aulus fut plutôt privilégiée grâce aux fonctions de son père, et la reconnaissance dont il jouissait. La famille du jeune garçon possédait des terres, des domestiques et tout ce dont ils pouvaient rêver. Sa mère était très douche, et aimante. Elle prenait soin de ses deux enfants, Aulus et sa jeune sœur Flavie, et régnait en maître sur la demeure des Petillius. En bonne mère de famille, et épouse de légat, elle tentait d’inculquer à ses enfants les valeurs fondamentales qu’elle jugeait nécessaire, et que leur père souhaitait trouver chez ses descendants. L’honneur, le sens du devoir et l’obéissance. Sur ce dernier point, le jeune garçon n’était pas le plus parfait. Il aimait s’amuser, fuguer et relever tous les défis qu’on lui proposait… sans avoir conscience des conséquences et des risques. Son enfance et son adolescence furent très heureuses, il avait beaucoup d’ami et se liait extrêmement facilement ; son côté rebelle l’amenait d’ailleurs à jouer autant avec les enfants des domestiques que des camarades de même rang social. C’était un véritable casse-cou pour le plus grand désarroi de ses parents. Sa sœur et lui étaient très proches, et cette dernière couvrait très souvent les bêtises et escapades de son jeune frère. Ce lien resta présent pendant de nombreuses années, et c’est probablement la personne que regretta le plus Aulus en devenant vampire. A l’âge de 17 ans, il fut incorporé et suivit l’entraînement règlementaire de tout légionnaire ; évidemment, ses capacités n’étaient plus à prouver dans la mesure où son père l’avait préparé durant ses rares permissions et retours à la demeure familiale. La discipline ne fut pas son point fort, mais il s’y plia car c’était une étape nécessaire pour son incorporation. Depuis son plus jeune âge, le romain rêvait de grandes batailles et de gloire ; il espérait égaler voire dépasser la reconnaissance de son père. C’était un but très égoïste, mais cela lui suffisait largement. Cette motivation était apparue à cause du fait qu’on le nommait toujours le fils de, le jeune Petillius trouvait cela très gênant et surtout très énervant. Il n’existait pas en tant qu’individu, et il devait prouver à tout le monde qu’il était beaucoup plus que le fils de son père. N’étant pas du genre à s’apitoyer sur son sort, Aulus prit son destin en main et demanda une affectation dans une autre légion que celle de son père. On l’affecta donc à la IXème Légion présente dans ce qui est connu aujourd’hui sous le nom de Grande-Bretagne. Ce choix ne fit pas l’unanimité dans sa famille, et son seul soutien fut encore une fois sa sœur aînée Flavie.

Le romain est donc arrivé en Grande-Bretagne autour des années 52 après JC. Il s’intégra plutôt rapidement au sein de sa centurie, et se fit quelques amis. Ils se soutenaient l’un l’autre durant les batailles, et les affrontements. A l’époque, la IXème Légion devait faire face au soulèvement des Brigantes, commandé par Venutius. Les premières années furent rythmées par des escarmouches, de petites batailles sans grande envergure ou des chasses au fantôme dans les forêts. Ces hommes étaient maîtres dans l’art de la dissimulation, et de la disparition dans ces contrées inconnues des légionnaires. Lors de la dernière bataille contre cette tribu, Aulus réussit à sortir du lot en sauvant son général ; son acte de bravoure et de courage lui valut un poste de centurion. Pendant les trois années suivantes, son efficacité et son intelligence lui permirent de monter rapidement les échelons de la hiérarchie. Comme son père, Aulus devint légat de la IXème Légion. Cependant, cet honneur fut de courte durée. En effet, en 60 après JC, le romain venait d’obtenir 28 ans et rentrait d’une permission où sa sœur lui avait offert une réception digne d’un roi. Cette dernière s’était mariée entre temps, et avait deux beaux enfants. L’oncle les gâta le temps de sa permission. Revenons à son retour en Grande-Bretagne. Lorsqu’il reprit ses fonctions, les Iceni, sous les ordres de Boudica, se rebellèrent contre l’empire romain. Cette tribu réussit à prendre une ville du nom de Camulodunum, connu sous le nom de Colchester aujourd’hui. La IXème Légion fut donc envoyé pour stopper cette révolution et reprendre la ville. Malheureusement dans leur précipitation, et surtout drapé dans leur orgueil, les légionnaires se ruèrent vers la ville avec la moitié de leur effectif total. Ce fut une véritable débâcle. Les combattants furent pris par surprise, en sous nombre et nettement mal préparé. Cette bataille fut rude et sanglante. Il ne resta plus que la cavalerie encore en vie après une demi-journée d’affrontement. Aulus Petillius faisait partie des rares légionnaires blessés mortellement, mais laissés sur le champ de bataille ; afin d’éviter des outrages, ou des tortures, le légat eut la force de se traîner jusque dans les bois et s’y dissimuler pour mourir. Heureusement que la fouille des Iceni fut sommaires.

A la nuit tombée, Aulus commençait à ne plus souffrir, et ne plus rien ressentir ; le froid, la perte de sang et la septicémie avaient fait leur office. A l’article de la mort, le légionnaire eut une étrange apparition. Une tête remplie de boucle brune boucha la vue déjà floue du jeune homme. De ce moment, le romain ne garde que des souvenirs épars et très diffus. Il se souvint avoir bredouillé quelques mots, et accepter une sorte de proposition étrange. Il était question de pouvoir, d’immortalité et de loyauté. Son dernier souvenir fut cette douleur vive suivie de cette sensation de bien-être extrême. Le mourant fut incapable de déterminer le temps qui s’était écoulé. Il se réveilla et ouvrit les yeux sur des ténèbres impénétrables, et il fut sorti de la terre par sa créatrice. La jeune femme s’appelait Aurélia, et était vampire depuis près d’une centaine d’année. L’ancien légat ne connait que peu de chose sur l’histoire et le passé de la jeune femme, elle était peu loquace et chaque fois qu’il absorbait ce sujet, elle l’éludait de manière très habile et efficace. Une fois remis de ses émotions, et rassasié, le nouveau vampire écouta attentivement son maître pour obtenir un maximum d’informations sur son nouvel état. L’adaptation en fut pas aisée, d’autant plus que cette nuit-là, il n’avait pas bien compris l’importance de son accord tacite. A présent, le romain avait interdiction totale de retourner à Rome, de revoir sa famille et autres connaissances de sa vie passée. C’était l’une des règles indispensables pour supporter sa nouvelle condition, et avancer dans cette vie. Ils parcoururent le continent européen ensemble pendant près de 400 ans, se nourrissant, apprenant de nouvelles choses et surtout profitant du sexe et des plaisirs charnels en tout genre. L’ancien légionnaire finit par apprécier sa nouvelle condition, et s’adapta tant bien que mal. Il préféra changer d’identité, autant pour dissimuler ses origines que pour l’aider à faire table rase de sa vie en tant qu’Aulus Petillius. Aurélia ne le libéra pas, elle lui offrit juste la possibilité de découvrir le monde et la vie sans elle à ses côtés pour le guider. La première chose que fit le romain fut de retourner à Rome. Il y apprit l’histoire de sa famille, au travers d’archives et d’histoires laissées par les descendants de sa sœur. Son père était mort quelques mois après lui durant son retour de permission, sa mère le suivit de quelques mois à cause du chagrin. Flavie avait eu deux autres enfants, donnant ainsi quatre descendants à son mari. Ces derniers avaient été marchands, politiciens et militaires. Il rencontra les derniers descendants de sa lignée encore en vie, et prit même la vie de l’un d’entre eux pour assouvir sa soif. Cet acte remit en question beaucoup de chose pour l’immortel, et cela marqua un tournant dans manière de faire les choses, et surtout d’appréhender sa nature. Il tenta alors de se reconnecter avec son humanité, et ce ne fut pas une mince affaire.

Pendant le millénaire qui suivit, Aulus prit le nom d’Alexander Myran et se présenta à présent sous cette identité. Cette dernière ne l’a plus quitté depuis cette époque. Il voyagea beaucoup, et à travers de nombreux pays. Le vampire aimait apprendre, et découvrir de nouvelle culture ; c’était très intéressant. La vie pour un immortel était malgré tout très dure, et nécessitait une vie de nomade poussée à l’extrême. Ce fut probablement le point le plus embêtant, et le plus décourageant de cette nouvelle vie de prédateur. Il n’y a aucun fait majeur à dire concernant cette période de l‘histoire du romain, ce dernier a soigneusement évité d’attirer l’attention sur lui ou de participer à un quelconque évènement historique. Contrairement à certains de ses congénères, il suivait juste les champs de bataille ; c’était une manne de nourriture facile, et un bon moyen de n’attirer l’attention de personne sur la disparition d’une personne. C’est au cours du XVIème siècle que la vie tranquille et bien ordonnée d’Alexander changea radicalement. Sa créatrice le rappela. Il faut savoir que c’était une femme lunatique et obstinée. Impossible de lui résister. Ces idées loufoques étaient craintes par son infant, et son créateur. En effet, ces deux derniers furent alors embarqués dans un périlleux voyage : rejoindre les Amériques. L’ancien légionnaire voulut refuser, mais les ordres de son maître sont absolus et il ne put s’y soustraire. Et le créateur d’Aurélie avait fini par céder devant l’insistance de son infant pour faire ce périple. Ils embarquèrent donc d’Espagne sur un galion à grand renfort d’argent et d’hypnoses. La traversée fut longue, ennuyeuse et les deux vampires durent faire preuve de toute leur volonté pour stopper les frivolités de la jeune femme. Par chance, les passagers ne remarquèrent pas les absences de certains membres de l’équipage. Il semblait que beaucoup de marins passaient par-dessus bord durant la traversée. Malheureusement, une tempête frappa le bateau et démolit la barre de navigation. Pris dans les vagues, et des vents d’une grande puissance, le navire s’écrasa sur des récifs… Alexander fut blessé, et assommé pendant ce moment fatidique. Il ne dut donc sa survie qu’à la providence, il se retrouva coincé dans un morceau de la coque, protégé du soleil et de sa puissance dévastatrice. Contrairement à lui, ses compagnons d’infortune furent éjectés du navire et dérivèrent sur la côte toute proche. En quelques minutes, ils furent totalement brûlés. Enfin, Alex déduisit cet état des choses le soir venu lorsqu’il se réveilla. Deux tâches de sang accompagnées de tripes furent les seules traces visibles d’Aurélia et de son créateur. Perdu, et libéré de cette épée de Damoclès que représentait sa créatrice, le romain s’enfonça dans la forêt et tomba sur un petit groupe de chasseur d’amérindien ; ces derniers furent décimés en quelques secondes, et le vampire rassasié.

N’ayant aucune envie de faire le trajet du retour, Alexander se résigna à apprendre à vivre dans cette contrée sauvage, et totalement inconnue pour celui-ci. Pendant des semaines, il n’arrêta pas de maudire Aurélia et ses lubies totalement folles… et surtout le fait d’avoir été pris dedans encore une fois. De temps en temps, une larme de sang coulait sur sa joue en pensant à cette dernière, et à son propre créateur. Cette mélancolie fut de courte durée. Alexander tomba sous le charme d’une jeune amérindienne, et fut totalement obsédé. Pour la première fois, en plus de mille ans, il ressentit l’envie de créer sa propre lignée. Profitant de chaque nuit, le romain se mit à courtiser la jeune femme ; évidemment, la différence de culture posa problème. Cependant, il se rendit compte très rapidement que son charme ne la laissait pas indifférente. La langue posait un réel problème, et ils entamèrent des démarches pour y remédier. L’apprentissage fut difficile et dura plusieurs mois, peut-être même une année. Le temps a quelque chose de secondaire quand on possède l’immortalité. Sans être parfait, ils finirent par se comprendre. Alexander n’aime pas parler de cette époque, et Elena non plus d’ailleurs. Eh oui ! La jeune amérindienne eut droit à sa nouvelle identité à son tour. Elle avait choisi ce prénom. Il faut dire que leur nom original ne leur permettrait pas de s’intégrer. Comme vous vous en doutez maintenant, la jeune femme finit par être transformée en vampire à son tour, sous la tutelle de l’ancien légionnaire. Ce ne fut pas sans mal. Lorsqu’elle comprit la nature de son amant de la nuit, elle s’enfuit et prévint son village ; pendant des semaines, voire des mois, ils tentèrent de le tuer et de chasser ce monstre. Un jour, sans prévenir, la chasse se termina et le vampire fut laissé tranquille. A cet instant, toujours obnubilé par cette jeune femme, Alex la surveilla de près et la vit le soir même rejoindre leur endroit habituel. Etre séparée de lui semblait l’avoir beaucoup plus blessée et ébranlée qu’elle ne l’aurait cru. Contrairement à son créateur, la jeune amérindienne eut un véritable choix. Elle accepta donc cette nouvelle vie offerte par le vampire… Et ainsi leurs destins furent liés pour l’éternité.

Dans son nouveau rôle de créateur, Alexander fut perdu pendant un temps. Transmettre son savoir ne fut pas aussi simple qu’il ne l’avait pensé, et la soif de la jeune femme sembla de son point de vue beaucoup plus prononcée que la sienne à la même période. Les deux amants devaient apprendre à gérer cette nouvelle situation. Ce qu’ils firent au bout d’un certain temps. Par chance à cette époque, les affrontements entre les natifs et les colons étaient intenses et nombreux. Les deux vampires pouvaient décimer des fermes isolés sans craindre les conséquences. Durant cette période, tout le travail du romain pour retrouver son humanité partit en fumé. Et étonnement, ce fut Elena qui amena les deux prédateurs à retrouver une once d’humanité et de pitié pour les humains. Comme l’ancien légionnaire à l’époque, elle se nourrit d’une personne proche d’elle et se rendit alors compte de la monstruosité de son attitude. Ensemble, le créateur et son infant se décidèrent à changer leur comportement alimentaire, et surtout leur manière de faire pour respecter un peu plus leur nourriture. Les deux vampires réussirent à trouver un équilibre entre besoin et raison. Et la vie d’immortelle reprit son cours de manière plus naturelle et normale. Elena finit d’ailleurs par rencontrer à son tour d’autres vampires, et découvrit de nouvelle façon d’appréhender sa vie de suceuse de sang ; Alexander avait déjà voyagé avec des congénères, ou intégrer un nid quelconque. Mais ce n’était que ponctuel, et par curiosité. Ces intégrations furent sporadiques et brèves. Après cinquante ans de vie commune, Elena prit la décision de quitter son créateur et son amour pour quelques années ; elle avait été libérée depuis des années lorsqu’elle suivit sa propre route. Pendant près d’un siècle, le créateur et l’infant ne se recroisèrent jamais. Alex retourna en Europe. La traversée était un peu plus sûre à présent, et il voulait revoir la civilisation. Il s’intéressa à toutes les nouveautés, et les nouvelles connaissances du continent. L’ancien légat se forgea alors une petite réputation dans la communauté vampirique, et acquit des biens plutôt importants… par des moyens que nous terrons par respect pour l’intéressé. C’est au cours d’un XXème siècle qu’Alexander retrouva son infant. Elena avait évolué, et était encore plus belle aux yeux du vampire ; ils retrouvèrent presque instantanément leurs vieilles habitudes, et furent heureux de reprendre leur route ensemble. Cela dura encore une cinquante d’année. Et elle repartit de son côté à nouveau. Alexander s’était un peu rapproché de l’Autorité, et bien que leurs idéaux rejoignent ceux du couple, elle n’appréciait que très peu leur méthode. Pour le romain c’était un mal pour un bien.

Pendant les années suivantes, sans réellement s’impliquer dans la vie de l’Autorité, Alexander apporta son aide et surtout son argent à cette dernière. Leur but était louable et ce serait un pas en avant pour l’intégration des vampires, et un changement de leur mentalité. Ce qu’il fit durant ses années reste encore bien obscur. On n’entendit à nouveau parler de lui il y a une trentaine d’année. Les shérifs de Louisiane avaient été frappés par une nécromancienne. L’autorité imposa alors sa présence à Bill Compton, Roi de Louisiane. Les vampires ne se connaissaient pas du tout avant cet évènement. Durant ces années, ils apprirent à faire connaissance et Alexander s’intégra à la petite communauté des vampires de Louisiane ; le romain montra rapidement au roi et aux autres shérifs que malgré son envie d’intégration, il n’était pas un toutou aux ordres de l’autorité.



Revenir en haut Aller en bas
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Alexander Myran   Jeu 12 Juil - 21:14

Excuse moi du double post, c'est juste pour dire que ma fiche est terminée.

J'espère qu'elle conviendra, et si il y a des changements ou des modifications à faire, je suis à votre disposition. J'ai pris une fonction de shérif de Louisiane, mais si vous préférez que je prenne un royaume, cela ne me dérange pas. Donc n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor E. Stackhouse

avatar

« I'm a Fairy ? How fucking lame ! »

à propos

MESSAGES : 262
ARGENT : 1600
AVATAR : Anna Paquin
CRÉDITS : Shake.

ÂGE : 26 piges
HUMEUR : Great :)
STATUT : Célibataire

BAD THINGS
Espèce: Fée
Expérience/Puissance:
20/200  (20/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Alexander Myran   Jeu 12 Juil - 21:37

Wouhou, sacré histoire ! Tu as du pas mal te renseigner ou es-tu un passionné d'histoire ? ^^

et pour la forme...



Bienvenue sur le forum :luv:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jezabel-Cleo R. Sullivan

avatar

vampire slayerLa chose la plus difficile sur cette terre, c'est d'y vivre.

à propos

MESSAGES : 62
ARGENT : 431
AVATAR : ninasexydobrev
CRÉDITS : texas flood.

ÂGE : vingt-trois ans.
STATUT : célibataire.

BAD THINGS
Espèce: Humain
Expérience/Puissance:
35/200  (35/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Alexander Myran   Jeu 12 Juil - 23:09

bienvenue. :moui:

_________________

    ...that are way too dangerous to cross.
    c'est toujours différent ! c'est toujours compliqué ! et à un moment, quelqu'un doit prendre une décision, et ce quelqu'un, ce sera toujours moi. tu viens de me reprocher de me couper du monde. il n'y a pas de guide mystique ou de conseil universel. les lois humaines ne s'appliquent pas dans ce cas-là....« nos cicatrices sont la preuve que le passé n'était pas un rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

à propos

MESSAGES : 39
ARGENT : 271

BAD THINGS
Espèce: Vampire
Expérience/Puissance:
190/200  (190/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Alexander Myran   Jeu 12 Juil - 23:26

Bienvenue ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Alexander Myran   Ven 13 Juil - 6:03

Merci à tous

Alors un peu des deux Aliénor, j'aime certaines parties de l'histoire et je me suis renseigné. Je trouve que lorsqu'on fait un personnage aussi âgé, il faut soigné un peu certains éléments et durant sa vie humaine, il faisait parti intégrante de l'histoire ^^ J'aime la cohérence dans mes histoire.

Je m'occuperais des liens, topics et numéro de téléphone ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor E. Stackhouse

avatar

« I'm a Fairy ? How fucking lame ! »

à propos

MESSAGES : 262
ARGENT : 1600
AVATAR : Anna Paquin
CRÉDITS : Shake.

ÂGE : 26 piges
HUMEUR : Great :)
STATUT : Célibataire

BAD THINGS
Espèce: Fée
Expérience/Puissance:
20/200  (20/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Alexander Myran   Ven 13 Juil - 12:42

Je ne peux qu'être d'accord avec ça Very Happy
Pas de problème ! A bientôt sur le RP =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: Alexander Myran   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexander Myran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» The History Of Mike Alexander
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD AND FANGS + 30 ans après True Blood :: 
 :: bureau des archives
-