LE FORUM VA SUBIR DE GRANDES MODIFICATIONS DANS LES TEMPS A VENIR ! <3
Allez vite vous recenser dans le panneau d'affichage !
Attention, le forum va changer de peau Smile

Partagez | 
 

 Visite nocturne [ PV Jezabel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Sam 14 Juil - 20:48

Cela faisait un mois que cette jeune femme était venue à Monroe pour enquêter sur un vampire. Alexander était intervenu, et lui avait sauvé la vie. Le shérif de la zone avait calmé ses subordonnés de manière violente, histoire de rappeler un peu son autorité dans la zone ; il avait même accompagné la détective en herbe dans un hôpital, et payé pour ses soins. Loin d’être altruiste, l’immortel avait aussi pour but de garder une prise sur cette personne. En payant pour elle, le romain aurait un droit de regard sur le dossier médical et les coordonnées de cette imprudente. Une chasseuse de vampire. Alex avait cru comprendre cela à demi-mot, et depuis ce jour, il s’était mis à faire quelques recherches concernant ce sujet. Cette rencontre était une première pour le vampire. Au cours de sa longue existence, aucun d’entre eux n’avait croisé son chemin, n’y même tenter de le tuer. Il faut croire que sa quête d’humanité avait été fructueuse, et qu’il était un « gentil » suceur de sang. Cette pensée l’avait beaucoup amusé, et c’est au cours d’une réunion que cette dernière avait entraîné un rire franc et massif. Des nouveaux s’étaient étonnés de cette réaction, les anciens n’y accordaient plus aucune importance. En trente années, ils en avaient vu d’autres avec leur shérif. Ces réactions trop humaines le rendaient un peu trop faible aux yeux de certains, mais se fier à cette apparence aurait été une grave erreur. L’ancien légionnaire était un redoutable adversaire, aussi machiavélique qu’on le pensait gentil et simple d’esprit.

Ce soir-là, Alexander était en chemin pour Bon Temps. Sans dévoiler les détails, le shérif avait demandé à Eric Northman de venir faire affaire dans cette petite ville ; le viking fut étonné, mais n’avait rien trouvé à redire. Lui comme beaucoup d’autres acceptaient ces excentricités avec circonspection, et sans s’offusquer plus que ça. Ses affaires seraient dirigées d’une main de fer. Même si il s’agissait d’humains, l’immortel savait parfaitement qu’il pouvait avoir confiance en eux ; depuis sa prise de poste, il vérifiait par hypnose la loyauté de ses employés, et leur intégrer une sorte de backup de protection. Durant son trajet, le romain souriait largement à l’idée de revoir cette jeune femme, et surtout à la perspective de voir son expression lorsqu’elle le verrait. Loin d’être inconscient, Alex portait une veste en cuir, pour se protéger d’éventuel chaîne en argent, et il avait emprunté à ses gardes du corps un gilet pare-balle en kevlar, pour bloquer d’éventuelles balles en bois. On était jamais trop prudent, surtout face à une personne se targuant d’être une chasseuse de vampires. Le vampire avait mis un certain temps à arriver devant la demeure de cette humaine si intéressante, son adresse lui avait été confiée par une infirmière sans avoir besoin d’hypnose… Cette dernière s’était même proposer pour lui offrir son sang, le shérif ne s’était pas privé. Rassasié, et ravi, le romain attrapa une petite pierre devant la bâtisse et avec un contrôle étonnant, il l’envoya contre la porte donnant l’impression que quelqu’un venait de frapper une fois. Cette distance de sécurité était autant pour la protection que pour la provocation. Le visiteur laissa quelques secondes au propriétaire des lieux pour réagir. Il finit par faire quelques pas dans l’allée, et se poster devant la porte. Il frappa alors à la porte très doucement, comme le ferait un humain avant de dire d’une voix audible.


_ « Il y a quelqu’un. J’aurais besoin d’une invitation pour entrer »

Les voisins ne pouvaient rien entendre, mais la propriétaire des lieux devait à présent être consciente de la situation. Le shérif espérait qu’elle se souviendrait de sa voix, après tout, elle avait quand même pris ses recommandations en compte. Depuis cette soirée, elle n’avait plus remis les pieds dans la zone 3. Immobile, tous les sens en alerte, l’immortel attendait donc que la jeune femme se décide à ouvrir, et lui adresser la parole. Cependant, n’étant pas idiot, le romain était prêt à s’échapper au moindre signe de danger. Par réflexe de défense, il pourrait être capable de blesser la jeune femme. Et c’était loin de ses intentions en venant ce soir devant chez elle. Jezabel, si ses informations étaient bonnes, intriguait l’immortel, et il devait avoir le cœur net sur la situation et la décision à prendre. Pour le moment, en dehors de lui, personne ne connaissait le nom ni l’existence de cette humaine si courageuse, ou si inconsciente selon les points de vue. Comment cela se passerait-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel-Cleo R. Sullivan

avatar

vampire slayerLa chose la plus difficile sur cette terre, c'est d'y vivre.

à propos

MESSAGES : 62
ARGENT : 431
AVATAR : ninasexydobrev
CRÉDITS : texas flood.

ÂGE : vingt-trois ans.
STATUT : célibataire.

BAD THINGS
Espèce: Humain
Expérience/Puissance:
35/200  (35/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Dim 15 Juil - 0:35


DYLAN & ALEXANDER.

« par crainte de la douleur, nous essayons presque tous, à des niveaux différents d'éviter les problèmes..... ou pas. »
Les mains dans le cambouis, je mis un dernier coup de tour à un boulon ; je fermais le capot. Attrapant le torchon, j’essuyais mes mains en faisant un signe de main au boss. Je sortais du garage au moment où le soleil commençait à se coucher. J’adorais faire de la mécanique, arriver à redonner le doux ronron d’une voiture. Seulement, ça n’avait rien de comparable à ce que je faisais le soir. Ce n’était pas la même sensation. La même adrénaline. C’est à pieds que je rejoignais la petite maison de ma tante. Seulement quelques mois que je suis et pourtant, c’est comme si je venais de débarquer. Je n’arrive pas à me glisser dans leur vie. Je suis une totale étrangère, et je crois que je n’y arriverais jamais. Je ne vis pas dans le même monde qu’eux. Il pense à la beauté du monde, il pense que tout va bien ; que le monde se porte bien. Ce n’est pas le cas. Nous sommes envahit par des suceurs de sang. Et le pire c’est de les voir parmi nous comme si tout était normal et bien. Je poussais la porte en posant mon sac dans l’entrée. Je fis chaque pièce avant de m’apercevoir que la maison était vide. Un mot sur la table de cuisine pour m’avertir qu’elle était allée chez sa sœur en ville. À moi, la maison. Que demander de mieux pour être tranquille. Grimpant les marches deux à deux, je laissais mes vêtements sur le sol de ma chambre pour aller me glisser sous l’eau chaude. Rien de mieux qu’une bonne douche pour me décaper de tout le cambouis de la journée. J’attrapais une serviette et m’enroulais dedans.

J’entendis un bruit de cognement sur la porte d’entrée. Me glissant à pas de velours vers la fenêtre de ma chambre, j’aperçus une silhouette sans pouvoir reconnaître à qui elle appartenait. Personne ne venait frapper à la maison et encore moins à cette heure-ci. La lune avait pris la place du soleil et normalement, j’aurais déjà dû être dehors entrain de chasser. En ce moment, on ne pouvait pas dire que s’exceller dans ce job. Je n’avais pas réussi à mettre un vampire ko une seule fois. La personne frappa une nouvelle fois à la porte. « Il y a quelqu’un. J’aurais besoin d’une invitation pour entrer. » la voix ne fut pas forte mais je réussis tout de même à l’entendre. Et vu la tournure de cette phrase, je n’avais pas le droit à la visite d’un simple humain. C’était bien un humain qui se trouvait en bas de chez moi. Ça paraissait complètement étrange. Moi la fille qui détestait les vampires, voilà que l’un d’eux était devant ma porte d’entrée et me demandait une invitation pour que je le laisse entrer. Ou c’était un vampire idiot ou bien il me connaissait un minimum pour avoir le cran de se pointer. Je retirais ma serviette et enfilais un short et un marcel noir. A pas de velours, je me dirigeais vers le bas pour regarder dans le petit trou dans la porte. Je connaissais ce visage et ce n’était pas n’importe lequel. Non, c’était celui du vampire qui m’avait sauvé la peau alors que je m’étais fait mettre dans un état lamentable par deux vampires. Il avait mis en doute tout ce que j’avais vu chez les vampires. Je les voyais comme cruels, hautains, machiavéliques, sournois, égoïstes… tout un tas d’adjectifs mauvais qui faisaient ressortir une nature épouvantable. En même temps, j’avais été la spectatrice de leurs dégâts, de ce qu’ils étaient capables de faire. Que faisait-il ici alors que c’était lui qui m’avait dit de ne plus aller faire ma fouine dans sa zone ? Agir de la sorte ne faisait que me poser plus de questions. Et s’il connaissait le coupable, s’il savait qui avait tué mes parents ; il était peut-être au courant de tout et il gardait un œil sur moi pour que je ne découvre pas la vérité. Il me croyait assez idiote pour que j’arrête de chercher, et bien non. Je n’ai jamais laissé personne me dicter ma conduite et encore moins un vampire. Il m’a peut-être sauvé la vie mais ça ne fait rien. Ça ne va pas effacer ce que je pense. Je ne lui dois rien. Rien. Je n’ai pas peur de mourir, je n’ai pas peur de passer de l’autre côté et de finir au fond d’un trou. De toute façon, ma vie est sur un fil. Chaque jour, je frôle la mort et ça peut être mon dernier jour.

Un pieu dans les mains, j’ouvre rapidement la porte d’entrée en restant sur le pas de la porte. Je ne cache pas mon pieu et me contente de le faire tourner dans ma main afin de montrer que je n’avais pas peur de lui. « Une invitation ! J’espère que vous rigolez. » rigolais-je en faisant quelques pas dans sa direction. « Qu’est-ce que vous foutez ici ? » mon langage n’a pas toujours été aussi familier. J’étais plutôt douce et calme ; et digne d’être une princesse. Mais avec le temps, on devient dure et sèche. On se fait une bonne carapace pour se protéger du monde extérieur. Moi, je n’ai plus envie de ressembler aux autres filles qui passent des heures dans la salle de bain ou dans les magasins. Je préfère passer mon temps à pourchasser un vampire pour me sentir bien.

_________________

    ...that are way too dangerous to cross.
    c'est toujours différent ! c'est toujours compliqué ! et à un moment, quelqu'un doit prendre une décision, et ce quelqu'un, ce sera toujours moi. tu viens de me reprocher de me couper du monde. il n'y a pas de guide mystique ou de conseil universel. les lois humaines ne s'appliquent pas dans ce cas-là....« nos cicatrices sont la preuve que le passé n'était pas un rêve. »


Dernière édition par Jezabel-Cleo R. Sullivan le Dim 15 Juil - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Dim 15 Juil - 11:48

Alexander allait probablement passer une soirée intéressante. Jezabel était une personne peu commune, et surtout, elle amusait beaucoup l’immortel. Son intérêt était bien éveillé à présent, et la pauvre humaine ne pourrait pas lui échapper à présent, tant que la décision du shérif ne serait pas prise en tout cas. D’ailleurs, il n’avait pas encore appris la raison des recherches de la jeune femme. Pourquoi avait-elle mis les pieds à Shreveport ? Pourquoi avait-elle pris le risque d’énerver des vampires ? En y pensant, le romain se dit qu’il aurait dû penser à interroger ces deux malheureux, il le ferait une fois rentré le lendemain soir. Pour cette nuit, le vampire avait prévu de dormir sous terre à l’ancienne. La demeure était assez ancienne, et typique de la ville de Bon Temps enfin d’après ce que pouvez en voir le visiteur. Le shérif de la zone 3 s’était posté devant la porte de la chasseuse de vampire, par précaution, il avait envoyé un caillou contre la porte. Cependant, amusé par sa propre réaction, Alex finit par se diriger vers la porte et frapper à cette dernière en prononçant une phrase lourde de sens pour une personne bien au fait de sa nature. D’ailleurs, l’ancien légionnaire attendait à présent une réponse ou une réaction quelconque de la propriétaire des lieux. Immobile et impassible, il observait la porte attentivement, tous les sens en alerte, prêt à agir au moindre signe de danger.

Humant l’air, Alexander sentit la présence de la jeune femme derrière la porte. Une odeur de shampooing et de savon donnait une bonne idée des occupations de Jezabel, avant son arrivée. Une expression sereine et un sourire chaleureux s’affichèrent sur le visage du vampire, il savait que la jeune femme l’observait à travers le Juda ; dans ce genre de situation, c’était intéressant d’avoir des sens aiguisé. Lorsque la porte d’entrée s’ouvrit, le romain ne put retenir un petit pouffement d’amusement en voyant le pieu tournoyer dans sa main. Peu subtil comme manière d’agir, elle avait du cran et beaucoup de courage. L’ancien légionnaire ne pouvait être qu’admiratif, la jeune femme correspondait parfaitement à l’idée qu’il s’était faite de l’intéressée ; elle n’y manquerait plus à présent, et Alex n’allait plus lâcher son interlocutrice. A sa première réaction, le shérif de la zone 3 haussa les épaules avec un air faussement gêné.


_ « Qui ne tente rien n’a rien ma chère. »

Cette petite phrase résumait parfaitement la philosophie de cette visite tardive du vampire. Il avait eu envie d’en apprendre plus sur la demoiselle, et surtout bien la comprendre ; l’immortel aurait pu mener son enquête, mais il trouvait toujours plus intéressant de faire les recherches lui-même, et auprès de l’intéressée. Lorsqu’elle s’approcha de lui, Alexander huma l’air de façon bien visible. Cette action était autant pour la taquiner un peu, que pour profiter de cette charmante odeur qu’elle portait sur elle. D’ailleurs, sa tenue était des plus intéressantes. Avec une expression assez ambigüe sur le visage, il observa attentivement la jeune femme de haut en bas. Elle était vraiment charmante, et appétissante. Ces jambes aussi étaient alléchantes. Dommage qu’elle soit aussi récalcitrante envers les vampires, il la trouvait attrayante et aurait aimé passer un petit moment avec elle. Bref, Jezabel était bourré de charme aux yeux de l’immortel.

_ « Eh bien je fais du suivi d’incident » Il fit un clin d’œil et reprit un peu plus sérieusement. « Je venais voir si vous vous portez bien, et vous signifiez mon admiration pour avoir respecté mes recommandations. Et je dois avouer que vous m’intriguez beaucoup. »

Alexander recula de quelque bas, et s’appuya contre un mur en continuant de fixer la jeune femme. Autant jouer la franchise avec Jezabel, elle était consciente de sa nature et il savait pertinemment que la chasseuse ne se laisserait pas influencer par quelques belles paroles. Le shérif de la zone 3 était réellement intrigué par les motivations de son interlocutrice, elle ne semblait pas suicidaire… Alors pourquoi se lancer dans ce genre d’activité à haut risque. D’autant plus qu’elle ne semblait pas plus forte que la moyenne. A la rigueur, son charme et cette innocence apparente pouvaient l’aider dans ses chasses. Pour le moment, le romain observait chaque réaction de cette charmante inconsciente. Les bras croisés sur le torse, immobile tel une statue en dehors de son regard balayant le magnifique corps de cette demoiselle, le vampire reprit la parole.

_ « Donc je suppose pas d’invitation pour moi. » Prenant un air triste, il continua « Que devenez-vous ? Vous n’avez pas trop de séquelles de ces coups et blessures. »

Alexander savait pertinemment que Jezabel ne souhaitait pas lui parler, mais il ne s’arrêtait jamais à ce genre de détail. Le vampire souhaitait vraiment en apprendre plus sur la jeune femme, il pourrait ainsi prendre une décision claire et précise sur son cas. Son regard perçant était toujours posé intensément sur son interlocutrice, et surveillait attentivement chaque geste et chaque réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel-Cleo R. Sullivan

avatar

vampire slayerLa chose la plus difficile sur cette terre, c'est d'y vivre.

à propos

MESSAGES : 62
ARGENT : 431
AVATAR : ninasexydobrev
CRÉDITS : texas flood.

ÂGE : vingt-trois ans.
STATUT : célibataire.

BAD THINGS
Espèce: Humain
Expérience/Puissance:
35/200  (35/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Dim 15 Juil - 21:02


DYLAN & ALEXANDER.

« par crainte de la douleur, nous essayons presque tous, à des niveaux différents d'éviter les problèmes..... ou pas. »
Mentalement, j’étais prête à partir à la chasse au suceur de sang ; et non pas à en avoir un qui vient frapper directement à ma porte. En plus de ça, je n’ai jamais dit mon prénom et encore moins où j’habitais. Voilà ce que je détestais le plus avec eux. Ils savent tout et ils ne se gênent pas pour le découvrir. Alors que moi, cela fait des années que je cherche désespérément celui qui a détruit ma famille, celui qui a fait de ma vie un enfer. Mais en y pensant, il allait peut-être être la clé de quelques découvertes. Je pouvais en apprendre plus. J’avais pû deviné qu’il était plus qu’un simple vampire, il dirigeait une zone. Un vampire qui n’avait pas l’air de s’en prendre aux humains. Seulement, je préférais être prudente et prendre ce pieu avec moi. Pas sûre que ça soit d’une grande utilité mais ça me permettait d’être confiante et de me sentir mieux. J’aurais pû être plus discrète et jouer mon rôle de petite fille fragile. Mais à quoi ça servait. Il devait savoir que je n’étais pas le genre de filles à être venu dans sa zone pour rien, juste pour le plaisir de se faire mettre en charpies par deux tarés de vampires. J’étais même sûre qu’il connaissait déjà toute l’histoire et les questions que j’avais posées aux deux. « Qui ne tente rien n’a rien ma chère. » il voulait quelque chose. Et apparemment, ce n’était pas vraiment un refus qu’il allait le faire partir de chez ma tante. Les cheveux encore mouillés, un léger frisson s’empara de moi. J’aurais dû prendre un gilet au passage. C’était trop tard et ça n’avait aucune importance pour l’instant. Tout ce qui comptait, c’était lui et sa venue. « Et bien, je fais du suivi d’incident. Je venais voir si vous vous portez bien, et vous signifiez mon admiration pour avoir respecté mes recommandations. Et je dois avouer que vous m’intriguez beaucoup. » le début de sa phrase me fit rire. Du suivi d’incident. Comme si les vampires se préoccupaient des pauvres humains qui se faisaient tabasser par les leurs. Je ne suis qu’une vulgaire banque de sang à leurs yeux. Alors une de plus ou de moins, qu’est-ce que ça peut bien lui faire. Mon sourire se fit encore plus grand. Il m’admirait pour avoir suivi ses recommandations. Il me connaissait pas du tout, mais pas du tout. Je laissais juste les choses se passaient un peu pour pouvoir y aller de nouveau. Je n’avais pas pû avoir mes réponses donc je les aurais et ce n’est pas un vampire qui allait me dire de ne pas y aller. Je suis assez grande pour savoir me débrouiller seule et me défendre. Il m’a peut-être sauvé une fois mais c’est tout. La fin devenait plus sérieuse. Je l’intriguais. Comment moi je pouvais l’intriguer. Je n’étais qu’une simple humain. Je savais que pas mal de créatures trainaient dans le coin, mais rien dans mon sang pour me dire que j’en faisais partit. Ça m’allait à merveille d’être humaine. « Vous pouvez garder votre admiration pour vous parce que vos recommandations, vous croyez que je vais les suivre encore longtemps. Vous rêvez. » Bon je n’y allais pas par quatre chemins. J’ai toujours été franche. Je balance ce que je pense au moment où je le veux. Je ne fais pas dans la dentelle, ça ne sert à rien. Mais il faut bien avouer que je me demandais bien qu’est-ce qu’il l’intriguait chez moi. « Je ne sais pas si c’est votre manière de draguer. Mais c’est très lamentable et surtout ça ne marchera pas. J’intrigue personne et surtout pas un vampire. »

Dans un sens, peut-être que ce qui l’intriguait chez moi, c’était mon côté chasseuse. Il est rare de voir dans les parages quelqu’un qui traque les vampires. Face aux vampires, l’humain ne fait pas le poids. J’en ai toujours eu conscience et encore aujourd’hui. C’est la première leçon que j’ai apprise de mon oncle. Le vampire sera toujours le plus fort. Il faut savoir être le plus intelligent. Il aimait le dire sans cesse ; lui qui était un chasseur pendant toute sa vie. Le plus beau c’était qu’il est mort d’un accident de voiture. Comme quoi, il était fort. Je l’ai toujours admiré pour sa force. Une force qu’il avait pris comme moi dans la mort. Il m’a appris les astuces, il m’a appris leurs manières de faire, leurs manières de fonctionner. J’en ai lu des livres et des choses. Mais j’aimais ça. Ça me donnait un objectif surtout après ma tentative de suicide. Ça me donnait envie de vivre. Ce qui était plus drôle vu dans quoi je m’étais embarqué. Je sentais son regard sur moi. Je le sentais qu’il faisait le tour de mon corps, qu’il essayait de déceler quelque chose. « Donc je suppose pas d’invitation pour moi. Que devenez-vous ? Vous n’avez pas trop de séquelles de ces coups et blessures. » ce n’était pas la première fois que je finissais en sang aux frontières de la mort, et ça n’allait pas être la dernière. Quand on se lance dans la chasse, on est prêt à souffrir et à recevoir les coups. J’en ai pris l’habitude. J’en garde des bleus, des cicatrices, des douleurs…. Mais ça ne m’empêche pas de continuer. Ça fait partit du job et à force, on devient moins sensible. On apprend à vivre avec une douleur. Combien de fois j’ai eu le poignet cassé et rare était les fois où j’allais à l’hôpital me faire soigner. Combien de fois je me suis recousu toute seule ; des tonnes. Je garde même des marques de morsures sur la cuisse et sur l’épaule. Chaque fois que je les vois, je me dis à quel point, je les déteste. Ils sont souffrances et la preuve, j’en ai les marques. « Je suis déjà bien gentille de ne pas m’en prendre à vous. Puis-je vous rappeller que je suis humaine et que dans l’état où je me trouvais, je garde pas mal de bleus. »

_________________

    ...that are way too dangerous to cross.
    c'est toujours différent ! c'est toujours compliqué ! et à un moment, quelqu'un doit prendre une décision, et ce quelqu'un, ce sera toujours moi. tu viens de me reprocher de me couper du monde. il n'y a pas de guide mystique ou de conseil universel. les lois humaines ne s'appliquent pas dans ce cas-là....« nos cicatrices sont la preuve que le passé n'était pas un rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Lun 16 Juil - 13:03

Christopher était devant la maison depuis quelques secondes, et s’amusait grandement à la perspective de discuter avec cette jeune femme. Il frappa nonchalamment à la porte, et attendit une réaction de Jezabel. Cette dernière se montra plutôt suspicieuse et nerveuse, malgré son calme apparent ; elle jouait avec un pieu en bois dans les mains, et son air était extrêmement sévère. Sa première réaction fut des plus amusantes. Ainsi donc elle comptait revenir dans la zone 3, et enquêtait à nouveau auprès des vampires. Quelle femme ! L’immortel était impressionné, et très amusé par la chasseuse. D’ailleurs, le romain ne put retenir un petit rire lorsqu’elle lui répondit à nouveau. La draguer. Ce n’était pas vraiment dans ses intentions, mais en y réfléchissant, elle était plutôt jolie et charmante ; elle ferait un excellent souper, et une distraction des plus intéressantes. Adossé contre un pan de mur, le shérif observait son interlocutrice et lui souriait ; immobile, les bras croisés, il s’intéressait réellement à son interlocutrice. Afin de ne pas écourter cette conversation trop rapidement, il embraya sur un sujet des plus banals. A cet instant, il tentait vraiment de se montrer attentif et humain pour essayer de convaincre cette dernière, de lui accorder une certaine confiance. Jezabel sembla totalement centrée sur ses pensées, et elle eut du mal à en sortir et répondre aux paroles de Chris.

Christopher prit une expression totalement contrite devant cette réponse. En effet, le vampire n’avait plus conscience des difficultés des humains à guérir des blessures. Sa vie humaine remontait à trop loin pour qu’ils se souviennent de ce genre de détail typiquement humain. Se redressant, et quittant son appui, le vampire vint se poster devant la jeune femme et la fixa intensément ; il s’approcha d’elle ignorant un peu la prudence élémentaire, mais restant malgré tout à l’affût. Pendant de longues secondes, le romain resta silencieux et fixa intensément Jezabel… Peut-être qu’elle finirait par être mal à l’aise comme beaucoup de personnes lorsqu’il agissait ainsi. Dubitatif, le shérif hésita sur la manière de procéder et de répondre à la jeune humaine. Avec un ton plutôt doux vu la situation, il reprit la parole le plus calmement et posément possible.


_ « Pardonnez-moi. Ce genre de considération ne fait plus parti de mes soucis depuis bien trop d’années. Puis-je vous aider à vous remettre plus vite ? Voulez-vous de mon sang ? »

Sans attendre sa réponse, Christopher avait porté son poigné à la bouche et se l’était entaillé. D’un geste lent et assuré, il tendit son bras vers Jezabel avec une expression extrêmement sérieuse ; le shérif souhaitait réellement aidé la jeune femme à cet instant précis. C’était un honneur pour l’intéressée. Le romain n’avait jamais proposé son sang à quiconque pour l’aider à guérir. Un refus de la part de la chasseuse donnerait probablement une réaction plutôt intéressante. En réalité, le shérif ne savait pas ce qu’il ferait. Impatient face à la réaction de la jeune femme, Chris reprit alors la parole sur un ton plus ferme approchant dangereusement de l’ordre.

_ « Allez. Prenez-le. Cela ne vous tuera pas, et vous permettra de vous remettre à chasser plus vite. Et si je dois vous empêcher d’agir, je préfèrerais que vous soyez en pleine possession de vos moyens. »

Christopher approcha à nouveau son poignet. Le vampire était bien décidé à faire céder la jeune femme. C’était son défi de la soirée, ou plutôt jusqu’à ce qu’elle craque. L’immortalité peut être parfois bien ennuyeuse, et le romain avait pour habitude de se trouver une obsession ou un intérêt pendant plusieurs années ; de cette manière, la lassitude ne le gagnait pas. Pauvre Jezabel. Le shérif de la zone 3 faisait une chose très dangereuse, et était pleinement conscient des risques. D’ailleurs, après réflexions et surtout devant le silence de son interlocutrice, Chris se rendit compte que sa proposition était stupide et serait probablement mal prise par l’intéressée. La jeune femme continuait d’intriguer le vampire. Il reprit alors pour répondre à une ancienne question de cette dernière.

_ « Mon intérêt concerne votre caractère, et surtout votre cran. Beaucoup d’humains fuiraient et ne demanderaient pas leur reste. Mais vous souhaitez revenir dans ma zone, fouiller à nouveau. D’ailleurs, si vous me disiez ce que vous cherchez exactement. »
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel-Cleo R. Sullivan

avatar

vampire slayerLa chose la plus difficile sur cette terre, c'est d'y vivre.

à propos

MESSAGES : 62
ARGENT : 431
AVATAR : ninasexydobrev
CRÉDITS : texas flood.

ÂGE : vingt-trois ans.
STATUT : célibataire.

BAD THINGS
Espèce: Humain
Expérience/Puissance:
35/200  (35/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Lun 16 Juil - 17:37


DYLAN & ALEXANDER.

« par crainte de la douleur, nous essayons presque tous, à des niveaux différents d'éviter les problèmes..... ou pas. »
La vie. La mort. Semble des mots abstraits sans vraiment de sens. On ne sait plus vraiment si on est vivant ou bien si on est un être plus très vivant. Le monde est devenu un immense mélange de tout et n’importe quoi. Les êtres des livres trainent parmi les vivants. Nos voisins pourraient être n’importe qui, n’importe quoi. Et même un vampire peut débarquer une nuit pour venir prendre de vos nouvelles et autres bêtises de ce genre. Il est là pour autre chose, je le sais au plus profond de mes tripes, et j’arriverais à découvrir la raison. Alors que je me perds dans mes pensées et mes réflexions. Il vint fondre son regard dans le mien en n’étant qu’à quelques centimètres de moi. Il était silencieux mais ne baissait pas le regard. J’avais ancré le mien dans le sien. Ne le quittant pas, je faisais comme lui. Je ne baissais pas le regard même si au fond, ça me rendait un peu nerveuse de le voir ainsi. Seulement baisser les yeux serait une preuve de faiblesse et je ne voulais pas que pendant une seule seconde, il pense qu’il puisse avoir un contrôle sur moi et que je puisse avoir peur de lui. Même s’il était grand, même s’il était plus fort et même si c’était un vampire, je gardais mon calme et mon assurance. J’avais déjà mis des gens mal à l’aise en étant comme ça. Je me rappelle encore avoir fait peur à des gens en rentrant dans un bar avec une veste pleine de sang et des cheveux dans tous le sens. Pas une apparence très respectable et de jeune fille. Seulement quand on revient d’une chasse, on n’est pas vraiment dans le meilleur des états et je suis du genre héritable pour un rien. « Pardonnez-moi. Ce genre de considération ne fait plus parti de mes soucis depuis bien trop d’années. Puis-je vous aider à vous remettre plus vite ? Voulez-vous de mon sang ? » le poignet près de sa bouche, je n’avais pas besoin de dessin pour savoir ce qu’il était entrain de faire. Il s’entaillait le bras pour me proposer une petite dose de sang. Tendant son bras vers moi, il me l’offrait comme si j’étais une droguée en manque. Boire ce sang serait une facilité et guérirait chacune de mes blessures. Certaines prenant un temps fou à ne plus me faire souffrir. C’était une réalité pourtant, rien que voir le sang dégoulinait de son bras, ça me dégoutait. Si j’étais une anti-vampire ce n’était pas pour rien. Et tout ce qui touche de près et de loin à eux, je n’en veux pas. Je ne toucherais pas à son sang. Jamais je ne mettrais pas dans ma bouche le sang de suceur qu’importe qu’il est. Savoir que ça peut couler dans ma gorge me donne des frissons. Beaucoup aurait sauté sur l’occasion et aurait mis de côté leur haine. Beaucoup mais pas moi. Je préférais largement vivre avec chacune de mes blessures, en souffrir plutôt que de boire son sang. Je ne bougeais pas, ne faisait pas le moindre geste de façon à qu’il voit que je n’y toucherais pas. « Allez. Prenez-le. Cela ne vous tuera pas, et vous permettra de vous remettre à chasser plus vite. Et si je dois vous empêcher d’agir, je préférais que vous soyez en pleine possession de vos moyens. » apparemment, il avait remarquer la distance que je mettais entre son bras et ma bouche. Apparemment. Parce qu’il approcha de nouveau son poignet. De ma main libre, je repousse son bras et de l’autre, je pointe le pieu vers lui. Je n’aime pas qu’on pousse à faire quelque chose dont je n’ai pas envie. Et là, je n’ai pas envie. S’il ne veut pas comprendre de la manière douce, je peux très bien le faire comprendre de la manière forte. Même si cela devait dire que j’allais encore réveiller mes blessures et ne faire qu’aggraver mon cas. Chose que je connaissais assez. « Gardez votre sang ! Je n’en veux pas, mes blessures vont très bien et même si ce n’était pas le cas ; prendre votre sang, serait la dernière chose que je ferais. » répliquais-je sévèrement en filant un autre poteau avant de faire quelque chose qu’il n’apprécierait certainement pas.

« Mon intérêt concerne votre caractère, et surtout votre cran. Beaucoup d’humains fuiraient et ne demanderaient pas leur reste. Mais vous souhaitez revenir dans ma zone, fouiller à nouveau. D’ailleurs, si vous me disiez ce que vous cherchez exactement. » Les autres humains s’inventaient des excuses pour fuir. Ils fermaient les yeux sur la vérité sur certaines morts. Ils ne voulaient pas de problèmes alors ils vivaient dans leurs bulles en essayant de pas contrarier le destin pour ne pas finir en une du journal local. Peut-être que certains se doutaient de certaines choses mais ils n’avaient jamais le cran d’ouvrir leur bouche ou de faire quelques choses. il est vrai qu’il y avait cette église. Mais pour moi, ce n’était qu’une bande d’idiots incapables qui profitaient de quelques naïfs pour se mettre de l’argent dans leurs poches. Un bon moyen de récolter de bonnes petites sommes d’argent pour faire croire à une protection. Protection, mon cul. Je ne connaissais pas l’existence des vampires avant mes seize ans. La mort de mes parents, je pensais que c’était une bande de tueurs qui voulaient notre argent. Jamais, je n’avais pû pensé que le monde regorgeait de bestioles encore plus cruelles que l’Humain. Il est vrai qu’il y a eu la grande révélation mais j’étais plutôt naïve par rapport à ça. Maintenant que je connais chaque recoin noir, je ne recule plus. J’avance avec ma vengeance dans la peau en ne faisant même plus attention au bien ou au mal. Seule ma vengeance est ma puissance d’avancer. « Ils sont bornés à ne rien vouloir voir. Moi pas. J’aurais ce que je veux et personne ne m’empêchera à arriver à mes fins ; même pas vous et vos stupides recommandations. » je voulais lui dire ce que je cherchais. Mais non. Ce n’était pas quelque chose dont je voulais parler. Je cherchais seulement des réponses à mes questions, pas à ce qu’on sache ma vie. Surtout que ça ne l’intéresserait pas du tout d’en connaître les recoins. « Ce que je cherche me concerne. Et je le trouverais toute seule. Et puis, si vous vouliez tellement le savoir, vous serez entrain de m’hypnotiser. Non ? »

_________________

    ...that are way too dangerous to cross.
    c'est toujours différent ! c'est toujours compliqué ! et à un moment, quelqu'un doit prendre une décision, et ce quelqu'un, ce sera toujours moi. tu viens de me reprocher de me couper du monde. il n'y a pas de guide mystique ou de conseil universel. les lois humaines ne s'appliquent pas dans ce cas-là....« nos cicatrices sont la preuve que le passé n'était pas un rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



Invité

à propos


MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Mar 17 Juil - 8:20

Sur un coup de tête, Alexander avait pris la décision de donner son sang à la jeune femme. Elle se plaignait de ses blessures, et c’était le meilleur moyen qu’il connaissait pour l’aider. En fait, c’était un geste tellement impulsif et humain. Le shérif savait pertinemment qu’elle n’accepterait pas cette offre, mais il avait ressenti le besoin de devoir la faire ; le vampire ne pouvait pas laisser cette intrigante humaine prendre autant de risques. La jeune femme devenait de plus en plus intéressante, et elle ne semblait pas s’en rendre compte. Son dégoût pour le sang de vampires était compréhensible, et tout à son honneur mais son entêtement n’était pas très logique. Comment s’entraînaient les chasseurs ? De son époque, on avait appris au légionnaire à se servir de la force et de l’arrogance de son ennemi contre lui. Dans cette situation, le sang de vampire aiderait la jeune femme à remporter des combats contre les immortels, et surtout l’aiderait à être blesser moins souvent. Pour tenter de gagner la confiance de la chasseuse, au mépris de toute prudence, Alex reprit la parole et s’expliqua sur un point de détail très important. Il s’expliquait sur sa présence en ces lieux, et surtout sur l’intérêt qu’il portait à Jezabel. En effet, sa recherche était-elle si importante qu’elle devait prendre autant de risques. Puis pourquoi être devenu chasseur de vampire ? Surtout dans le contexte actuel. Les vampires étaient bien intégrés à présent, et ils profitaient de lois protégeant leur existence. Les quelques dégâts de la confrérie du soleil avait suffi à convaincre de la nécessité de ces lois.

Comprenant enfin la position de la jeune femme, le vampire finit récupérer son poignet mais il ne bougea pas de sa position tout en continuant à la fixer intensément. Le shérif hésitait à hypnotiser cette jeune humaine. Ce ne serait pas loyal avec elle, et surtout n’était pas dans les intentions du shérif. Ce qu’il voulait connaître ou apprendre devait venir d’elle, et non d’une décision extérieure. Pour le moment, Jezabel bénéficiait d’un intérêt et d’une confiance limitée de la part de l’immortel. Il n’avait aucune envie de la mettre sous son pouvoir, et de plus, il se doutait qu’elle devait avoir une combine pour éviter d’être hypnotiser. Un sourire amusé s’était affiché sur le visage du romain, et il resta silencieux et attentif aux paroles de son interlocutrice. Sa question amusa une nouvelle fois le shérif, et surtout le convainquit de sa capacité à résister ou au moins échapper à l’hypnose. Sa manière de poser la question le laissait penser cela. Il fixa intensément son interlocutrice avant de répondre quoi que ce soit.


_ « L’hypnose peut être bien utile, mais elle rend les choses inintéressantes et ennuyeuses. Je ne cherche pas la facilité, et encore moins à vous obtenir par ce moyen détourné. Vous êtes un défi que je souhaite relever moi-même. Peu de choses m’intriguent, ou m’intéressent au point que je me déplace et propose mon aide. Pour vous c’est une torture de me voir, et je peux le comprendre. »

Son expression était totalement impassible. Bien qu’il soit capable d’afficher des expressions humaines, son visage restait inexpressif lorsqu’il se concentrait sur ses paroles. Son regard ne lâchait pas celui de la jeune femme. Il pensait chacun de ces mots. Cette chasseuse ne l’entendrait probablement pas de cette oreille, mais malheureusement pour elle, Alexander ne la laisserait pas tranquille avant d’avoir obtenu ce qu’il souhaitait. A présent, c’était certain. Les deux agresseurs allaient avoir le droit à un petit interrogatoire façon romaine. L’ancien légionnaire savait comment faire parler ses congénères, puis ne pas les punir serait une erreur de sa part. L’ordre et la discipline devaient régner en maître dans sa zone. Il finit par reprendre la parole sur un ton très doux.

_ « C’est autant pour vous protéger, que pour la paix dans ma zone que je souhaite connaître vos motivations. Une humaine étant tuée ne serait pas du meilleur goût. Et si votre recherche concerne un immortel, cela me regarde pleinement. Surtout s’il a commis un délit. Je doute qu’une personne comme vous rechercherait un vampire pour le plaisir. »

Alexander continuait de regarder la jeune femme, et restait ferme et sérieux sur sa position. Le shérif n’avait pas l’intention d’abandonner. Lui parler ne semblait pas avoir beaucoup d’effet, mais il n’avait aucune envie de la molester ou de l’hypnotiser. Jezabel. Quelle femme intéressante. La dernière fois qu’il avait été aussi intéressé ou attiré, c’était il y a près de 400 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Jezabel-Cleo R. Sullivan

avatar

vampire slayerLa chose la plus difficile sur cette terre, c'est d'y vivre.

à propos

MESSAGES : 62
ARGENT : 431
AVATAR : ninasexydobrev
CRÉDITS : texas flood.

ÂGE : vingt-trois ans.
STATUT : célibataire.

BAD THINGS
Espèce: Humain
Expérience/Puissance:
35/200  (35/200)
Liens & Relations:

MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   Mar 17 Juil - 17:22


DYLAN & ALEXANDER.

« par crainte de la douleur, nous essayons presque tous, à des niveaux différents d'éviter les problèmes..... ou pas. »

Il baissa son poignet cependant, ce n’est pas pour autant que j’eu le droit à de la distance entre lui et moi. Il était toujours aussi proche et je détestais ça. Car les seules fois où j’étais proche d’un suceur de sang, c’était pour lui planter un pieu en plein cœur. Je dois dire que c’est le moment après que je n’aime pas vraiment. Vous êtes recouvert de ce gluant liquide qui colle de partout. Il me faut toujours des heures pour retirer les morceaux ; et mes vêtements passent souvent à la poubelle. Le rouge devrait être ma couleur ainsi adieu les tâches. Mais non, j’aime trop le noir. Le noir est mon élément comme j’aime traquer les vampires la nuit. Je lançais moi-même la pire avec l’hypnose. Le problème, c’est que je n’ai jamais trouvé un moment face à ça. C’est la faiblesse que j’ai. La force aussi. Mais en parlant d’hypnotise, j’essayais de faire en sorte qu’il n’utilise pas ce système puisque je le disais haut et fort. Apparemment, on peut dire que ça avait bien marché. « L’hypnose peut être bien utile, mais elle rend les choses inintéressantes et ennuyeuses. Je ne cherche pas la facilité, et encore moins à vous obtenir par ce moyen détourné. Vous êtes un défi que je souhaite relever moi-même. Peu de choses m’intriguent, ou m’intéressent au point que je me déplace et propose mon aide. Pour vous c’est une torture de me voir, et je peux le comprendre. » comme beaucoup de vampires, il était impossible de déceler le moindre sentiment sur son visage. Il restait neutre. Cependant, il gardait son regard rivé sur moi. Ce que je n’aimais guère et il l’avait bien annoncé. C’était de la torture pour moi de ne pas pouvoir faire quelque chose, de rester là à parler avec lui. Surtout en sachant que j’étais un défi. Un défi moi. Un sourire se dessina sur mon visage. Les chasseurs de vampires ne devaient pas souvent croiser le chemin de ce vampire. Et c’était cette facette de moi qui faisait de moi un défi. Les gens ne sont pas assez fous pour se lancer dans ce domaine, ils ne sont pas assez fous pour mettre leurs vies en danger pour traquer des êtres bien plus forts qu’eux, bien plus résistants et immortels. J’étais sur la corde, et chaque mouvement qu’il faisait, je les observais. Même s’il ne semblait pas vouloir en finir avec moi, je méfiais. Les vampires ne sont pas fiables. Je l’intéressais peut-être maintenant mais ça ne voulait pas dire toute la nuit ou plus d’une heure. Il pouvait faire de moi une poupée. La chose qui me faisait encore plus peur, c’était ça. Je préférais encore mourir que d’être un de leur jouet. « C’est autant pour vous protéger, que pour la paix dans ma zone que je souhaite connaître vos motivations. Une humaine tuée ne serait pas du meilleur goût. Et si votre recherche concerne un immortel, cela me regarde pleinement. Surtout s’il a commis un délit. Je doute qu’une personne comme vous rechercherait un vampire pour le plaisir. »

Me protéger. Un aucun moment, je n’avais montré une envie qu’on me protège ou qu’on soit mon sauveur. Je me mis à rire. Nervosité. Plaisanterie. Un peu des deux à vrai dire. Combien d’humains avaient été tués par des vampires ? Des dizaines. Des centaines. Des milliers. Et ça ne semblait pas les gêner. Alors une victime de plus ou de moins, qu’est-ce que ça ferait dans la balance ? Rien. Ils inventeraient une sordide histoire de règlement de compte ou autre chose qui dirait que tout était de ma faute. Et ça sera le cas quand j’aurais trouvé le coupable. Je serais celle qui se sera révolter ; celle qui aura mis en avant que même si maintenant les trois quart des vampires sont « gentils », ça n’a pas toujours été le cas dans le passé. Il reste encore de belles ordures qu’il faut rayer de la carte. Je serais celle qui le détruit, celle qui lui plante un pieu en plein cœur, le dernier visage qu’il verra avant de mourir. Parce que oui, je veux qu’il voit mon visage et que je puisse le dire à quel point, je le déteste pour avoir détruit ma vie. Il sera le dernier vampire que je tuerais après je prendrais une retraite bien mérité dans un autre pays avec des cocktails au bord de la plage. « Jamais. Et vous avez très bien entendu : JAMAIS. Je veux être celle qui plante mon pieu, celle qu’il voit pour la dernière fois. Je ne veux pas de votre foutu lois à deux balles et je ne veux pas que vous en chargez à ma place. » balançais-je en m’avançant droit vers lui. J’étais prêt et je me mis sur la pointe des pieds pour avoir mon visage plus près du sien. Non, je n’avais pas peur. Non. Malgré les battements sauvages et rapides de mon cœur. « Je ne vous fais pas confiance. A aucun de vous. Donc n’essayez même pas, je ne dirais rien. Vous ferez mieux de partir et d’aller vous occupez de vos petites affaires. »

_________________

    ...that are way too dangerous to cross.
    c'est toujours différent ! c'est toujours compliqué ! et à un moment, quelqu'un doit prendre une décision, et ce quelqu'un, ce sera toujours moi. tu viens de me reprocher de me couper du monde. il n'y a pas de guide mystique ou de conseil universel. les lois humaines ne s'appliquent pas dans ce cas-là....« nos cicatrices sont la preuve que le passé n'était pas un rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





à propos


MessageSujet: Re: Visite nocturne [ PV Jezabel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite nocturne [ PV Jezabel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» Visite nocturne [PV Aurélien F/ Mirta] [ATTENTION MEURTRE]
» [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
» 1657- Abbaye aux Dames, ville de Saintes
» Visite Nocturne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLOOD AND FANGS + 30 ans après True Blood :: 
 :: bureau des archives
-